Chaire Mutations Agricoles

Consommation & production responsables Mesures relatives à la lutte contre le changement climatique Vie terrestre

Accompagner les agriculteurs dans leurs changements de modèles

La Chaire Mutations Agricoles, créée en 2013 par l’Ecole Supérieure d’Agricultures d’Angers, s’appuie sur les travaux de 8 enseignants-chercheurs en sociologie et économie rurale. Elle mène des recherches sur les transformations des mondes de l’agriculture et de la ruralité, ainsi que sur les initiatives portées par les agriculteurs pour recréer un lien avec la société.

Parmi ses travaux, la Chaire étudie depuis de nombreuses années des projets de valorisation de la production agricole (production d’énergie, stockage du carbone dans le sol, amélioration de la qualité de l’eau, gestion de la biodiversité) pouvant prendre la forme de marchés de compensation, de diversification énergétique, ou de filières locales portées par des collectifs d’agriculteurs.

Le Fonds de Dotation Roullier s’engage auprès de la Chaire Mutations Agricoles à soutenir les travaux de recherche visant à mieux valoriser les services environnementaux rendus par les agriculteurs auprès de la société, en lien avec Trame et le collectif du projet LabPSE.

Retrouvez le projet Chaire Mutations Agricoles

Aujourd’hui, des collectifs d’agriculteurs expérimentent la mise en œuvre de Paiements pour Services Environnementaux (PSE). Il s’agit d’aider ces collectifs agricoles à endosser le rôle de producteurs de services, à construire une offre coordonnée à l’échelle du territoire qui rencontre les enjeux écologiques locaux, à mobiliser des acheteurs. Grâce au soutien de ses partenaires, la Chaire Mutations Agricoles analyse l’expérimentation pour produire des méthodes transférables.


Bertille Thareau, Responsable de la Chaire